La bale

La bale est un sous-produit de la culture du petit épeautre, elle ne se fait donc pas au détriment des cultures nourricières, mais elle est produite en parallèle.

La bale, ses avantages pour l’isolation (voir caractéristiques ci-dessous) :

  • Imputrescible et
  • Ignifuge, grâce à un bon taux de silice
  • Dense

Encore souvent considérée comme un déchet de production, c’est pourtant une énergie renouvelable d’exception.

Après décorticage, la bale de petit épeautre peut être vendue :

  • brute (non broyée, non tamisée), pour réaliser des panneaux de bales compressées par exemple
  • tamisée (non broyée), pour enduits en alliance avec des ocres par exemple
  • BALVRAC (non broyée, tamisée, et traitée pour une utilisation isolante)
Caractéristiques Tamisée Non tamisée Source Note
Longueur (mm) 11,25±0,56 Non estimé Thèse “Développement de biocomposites
à base de PLA et de balles céréalières”
de Thao Tran
Microscopie optique
Humidité max (%) 22,43±0,29 24,21±0,35 Condition de l’essai (T:20°C, H:100%, t:48h)
Taux de cendre (%) 9,39 Mesuré par RAGT Energie
Dégradation 280-400°C Mesurés par ATG au C2MA (Ecole des Mines d’Ales)
Composition stabilisé à 20°C, 65%HR
Cire 2,0±0,0 Mesurés par FTIR, MEB- EDX au C2MA
Lignine 28,3±0,8
Holocellulose 63,0±1,0
Inorganique 6,7±1,4
Composition des cendres
Carbone (C) 3,96±0,24
Oxygène (O) 52,38±0,01
Silicium (Si) 35,77±0,57
Calcium (Ca) 2,31±0,04