Archibale s’engage

 Pour la qualité

  • Amélioration continue de nos produits. De nouvelles études se poursuivent à l’Ecole des Mines d’Alès, recherches débutées en 2009 (ci-dessous une photographie d’essai de résistance au feu – 2009)
  • Transparence des informations communiquées (caractérisation de nos produits, techniques, retour d’expériences, impact environnemental, toxicité, …) dans la logique de la charte et des statuts de l’association “Bâtir en balle”
  • Communication pour la mise en œuvre de contacts d’artisans sérieux et expérimentés

Comprendre l’isolation, pourquoi isoler ?
Télécharger le guide de l’ADEME : «  Isoler son logement iconepdf» déc. 2014

labo

Pour un service personnalisé

  • Ecoute de vos contraintes et propositions d’une solution adaptée
  • Suivi de chantier et de l’évolution après la mise en œuvre de nos produits
  • Conseils concernant les bonnes pratiques : si votre chantier n’est pas adapté à nos produits, nous vous orientons vers les personnes compétentes
  • Logistique de chantier en fonction de votre besoin : date de livraison, conditionnement (20kg ou BigBag), transport du produit, prêt de machine à insuffler (en cours de fabrication)

Un conseil en isolation, en thermique du bâtiment ?
Objectif, gratuit et sans parti pris : Le CEDER vous répond : www.ceder-provence.fr

artisans

Etienne Mabille témoigneL'atelier de décorticage des cultures n'était pas isolé, et de plus comporte à chaque extrémité de grandes portes coulissantes facilitant les courants d'air. L'isolation des 200 m² de toiture a ainsi permis de limiter les pertes d'air chaud. Le Balvrac déversé en toiture a réduit les résonances liées aux vibrations de nos imposantes machines de décorticage. Par ailleurs, l'inertie de la bale d'épeautre a créé un déphasage idéal pour assurer de bonnes conditions de travail en été.
Valérie S. témoigneJ’ai utilisé Balvrac pour le plancher de ma maison, soit 110m². C’est une matière agréable à travailler. Il faut penser à utiliser des gants si le tassement est manuel, pour éviter les irritations éventuelles. En ce qui me concerne, j’ai utilisé mes jambes pour la tasser dans les casiers, et une planche comme règle à araser. La mise en œuvre a été réalisée pendant le week-end, donc sur plusieurs mois. J’ai ainsi constaté que les souris, qui peuvent être éventuellement attirées, ne vont pas dans la bale en raison des faibles quantités de sels de traitement, qui rendent Balvrac irritant pour leur peau. Si elles peuvent être amenées à gratter les endroits où la bale est en attente d’utilisation, elles abandonnent très rapidement pour les raisons déjà évoquées. Le conditionnement en sacs de 20 kg était parfait pour cette partie de ma maison. Il me reste encore un sas d’entrée à réaliser. De nouveau, j’envisage d’utiliser la bale de petit-épeautre : Balvrac pour le plancher, les murs et le plafond !
Vous souhaitez apporter un témoignage, n’hésitez pas à nous contacter.

Besoin d’artisans compétents ?
Archibale les conseille, télécharger la liste iconepdf

“ La Nature, trésor inépuisable des couleurs et des sons, des formes et des rythmes, modèle inégalé de développement total et de variation perpétuelle, la Nature est la suprême ressource ! ”

Olivier Messiaen