Le grain c’est bon, la bale aussi et le son ?

L’été bat son plein, et les cigales jouent leur musique ! Le grain se mange, et la bale (ou balle) pour ceux qui s’isolent avec, atténue la vague de chaleur. Mais atténue-t-elle le son, l’acoustique ?

Les premiers essais réalisés a l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE) sont concluants et demandent d’être poursuivis. En effet comme vous le montrent les courbes ci-dessous, une épaisseur de 5 cm de bale de petit épeautre de Haute Provence suffit à absorber près de 80% de nos voix (autour de 1000-1500Hz). Pour l’absorption acoustique, les bales montrent donc leur intérêt.

Si elles atténuent les échos sonores, les bales font tout de même en 2017 échos dans les actualités. En effet, l’association “Bâtir en Balles” est aujourd’hui reconnue des acteurs du bâtiment. Membre du Collectif des Filières Biosourcées du Bâtiment (CF2B), Bâtir en Balles peut donc porter sa voix au sein du comité de labellisation du label “Produit Biosourcé“, ou lorsqu’on lui propose de participer à la relecture de documents de référence comme l’étude sur les points de vigilance sur les biosourcés réalisée par l’Agence Qualité Construction.

Ces différentes actions ne sont permises que par les soutiens de différentes structures comme par exemple Envirobat BDM, mandaté par la région PACA, comme la SCOP EXE Bois, ou encore le don des élèves de Néofil. Cela permet aussi pour “Bâtir en Balles” d’engager la réalisation d’essais reconnus comme la réalisation de Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) sur la balle de riz, ou l’étude de la conductivité thermique sur la bale de petit épeautre. Donc pour prolonger ces actions, n’hésitez pas à adhérer en cliquant ici !

On est sur la bonne voie ! D’ici les prochaines nouvelles, pensez à porter la voix des bales !

Bon été à tous.

 

Soyez le premier à publier un commentaire.